Qui sont les blogueurs d’aujourd’hui ?

Publié le 20 décembre 2017 dans la rubrique Actualité du secteur

Blogueurs d’aujourd’hui : qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quels sont leurs reproches ? Comment les motiver ? Et… quid de leur rémunération ?


Voici les principaux résultats d’une étude marketing d’influence menée par CISION,
auprès de 365 blogueurs, entre janvier et mars 2017.

Un constat d’abord : il faut bien savoir, de notre coté et tête froide gardée, qui ils sont quand nous recommandons de travailler avec cette famille d’interfaceurs entre les marques et les publics. Aussi, influenceurs, ils le sont mais moins que les médias ; ces derniers ont la crédibilité sur le long terme.

En bref, les 7 points clefs de cette étude :
#1. Le blogueur a entre 25 et 34 ans, il est actif et se professionnalise.
#2. 61 % des blogueurs se sentent sur-sollicités par les communicants.
#3. 50 % sont insatisfaits de la manière dont ils sont sollicités.
#4. L’email, toujours en tête de la prise de contact.
#5. Ils veulent de la personnalisation, de la reconnaissance et de l’attention.
#6. 44 % des blogueurs pensent être mieux compris par les marques.
#7. Les blogueurs plébiscitent le test produit et les cadeaux. Les blogs professionnalisés attendent une rémunération.

Le blogueur a entre 25 et 34 ans, il est dans la vie active et professionnalise son activité

3ef892a1-9017-4ec2-a570-5fe2a480bbe8

Si 54 % des blogueurs ont entre 24 et 35 ans, 31 % ont entre 35 et 44 ans et 85 % ont entre 25 et 44 ans. Les blogueurs sont donc moins jeunes que l’on ne le pense.
84 % ont une activité professionnelle, la moitié sont salariés et 15 % sont entrepreneurs. 
Ils ont majoritairement compris les bénéfices qu’ils pouvaient tirer de leur influence, et 11 % d’entre eux vivent de leur blog. 56 % animent leur blog au moins en partie pour développer leur activité professionnelle et leur personal branding. 

Les blogueurs se sentent sur-sollicités par les communicants !
84d06984-dcdf-4f45-bfd2-4873a41efaa4

66 % des blogueurs se sentent trop sollicités par les communicants. Ils sont, en moyenne, sollicités 65 fois par semaine. Les blogueurs ayant un public BtoB le sont  beaucoup plus, leur sentiment de sur-sollicitation est de 72 %. De même pour les blogueurs ayant plus de 10 000 visites par mois, il sont 78 % à être mécontents.
Les blogueurs Tourisme/Voyage, Communication/Marketing/Pub, Santé se sentent particulièrement sollicités.
Vouloir s’exprimer auprès de tous et être reconnu en tant qu’« infliuenceur », c’est donc accepter d’être sollicité : CQFD.

50 % des blogueurs, en moyenne, ne sont pas satisfaits de la façon dont ils sont contactés par les communicants !
303b8799-6ab2-4042-8e97-d1938de0e671

Ils sont 64 % à être satisfaits quand ils sont contactés directement par la marque. La thématique du blog influe fortement sur le taux d’insatisfaction. Encore une fois, les blogueurs Touirsme/Voyage sont beaucoup plus mécontents ; ils sont seulement 43 % à être satisfaits de la manière dont les communicants les contactent. A l’inverse, les blogueurs Parental/Famille (62 %), Loisirs Créatifs (63 %), Divertissement (68 %) semblent être plutôt satisfaits.
La question étant : quel type de communicants les contacte ?

Et pour les contacter ? L’email est roi !
bd343fbb-8732-4ba1-85e9-ed9141e5dff8

Mais que reprochent-ils aux marques et aux communicants ?
31df147b-5966-4239-9e8d-7080ebcb5274Tous les blogueurs reprochent principalement aux marques de ne pas s’être suffisamment renseignées sur le thème de leur blog. En parallèle, ils reprochent aux communicants de faire de l’envoi en masse sans personnalisation. Et dans le même temps, 39 % d’entre eux reprochent aux communicants de ne pas être clairs dans leurs attentes. 38 % dénoncent un contenu trop publicitaire, et 15 % se plaignent d’un manque de contenu multimédia.

Quelles sont leurs attentes ?
da8b0c05-916c-49b1-a167-84ab52369e7bIls attendent d’être remerciés, ils attendent que leurs articles soient partagés sur les réseaux sociaux (cf. point clé 1 de l’étude : 56 % développent leur activité professionnelle et leur personal branding avec leur blog). C’est aussi, en tant que communicant, s’inscrire dans une relation d’influence en gagnant/gagnant. Les blogueurs se sentent et se veulent plus que des relais d’informations éclairés, ils aimeraient que les marques —en les intégrant dans les cycles de création— les reconnaissent et les considèrent comme des experts !

Le test produit et l’expérience positive : la meilleure des motivations
0ee15e3d-5967-4221-8bec-38b6094935d2Au-delà de ce constat, le blogueur considère qu’il est inutile qu’une marque vienne avec son propre argumentaire car il veut être libre de son jugement.

Et la rémunération dans tout cela ?
db602e93-7224-4602-aa46-68174389fd8dHé oui,  il est possible de travailler avec des blogueurs sans être dans une relation commerciale si on a bien pris en compte leurs motivations et leurs attentes. Cela se crée avec la confiance et le temps. Ils sont 73 % à souhaiter développer des partenariats à long terme avec les marques dont les formes sont multiples.
S’il y a rémunération, le choix est large et dans le top 3 de leur plébiscite de rémunération arrivent les cadeaux, le contenu sponsorisé et le post sponsorisé.

ff14bd9c-9048-47a7-93bc-cadb2c80adf9

 

Synthèse réalisée par Muriel Nicolas,
membre du conseil d’administration IP&C.