L’Opinion, un VRAI journal !

Publié le 2 juillet 2019 dans la rubrique Ça se passe dans le réseau Médias et RP

IPC-LOpinion-Rencontre Media 20190318

Le 18 mars dernier nous étions réunis autour de Rémi Godeau, Rédacteur en Chef de ce média d’influence, créé il y a 6 ans par Nicolas Beytout, qui en est aujourd’hui co-proprétaire, Président et Directeur de la Rédaction et qui, surtout, en « bon journaliste », assiste toujours aux conférences.
Très actif au sein du média qu’il a conçu, il assure tous les matins depuis le studio internalisé, une interview de 8 minutes avec un invité politique qui est ensuite découpée (l’interwiew !) pour les réseaux sociaux et sous-titrée pour être suivie dans les transports.
L’idée d’origine de son créateur était de revenir aux sources du journalisme dans un média classique. C’est le contenu de qualité qui a donc structuré l’entreprise qui compte aujourd’hui 42 salariés, dont 30 journalistes.

Ce projet, entrepreneurial avant tout, et l’idée de « faire un journalisme autrement » a conduit à dessiner un format très atypique où les journalistes sont parties prenantes de la réussite de leur média.
Il est volontairement petit : 8 pages seulement, avec 3 articles par page.
Son contenu est dicté par une règle simple : choisir/éliminer/analyser… Et pas l’info gratuite que l’on retrouve partout. D’ailleurs le site est à 80 % payant et « assez fermé ».
Son positionnement original et pro-européen est assumé mais il se veut aussi pro-business et libéral.
Les journalistes qui composent la rédaction sont tous référents dans leur secteur : une agglomération de talents qui portent la marque L’Opinion.
Leur credo : être présent là où les idées s’échangent et apporter la preuve que l’on peut faire un « journalisme de qualité ».
Pour son Rédacteur en Chef l’influence est importante, plutôt que l’audience… « La valeur est dans la niche » et l’essentiel est d’avoir une communauté référente multi-supports. L’influence c’est le papier (¼ des revenus), l’audience c’est le numérique.
Le week-end, c’est le « Weekender » : 3 pages sur une région.

WHAT ELSE?
La prise de participation du Wall Street Journal (6 % dans le capital) permet de consacrer 4 pages au fonctionnement de la Maison Blanche. Ces 4 pages sont organisées en 2 thèmes et 1 supplément quotidien….. pour être « facilitateur », 2 articles sont traduits (car même si nous travaillons en anglais, nous sommes attachés (!) à notre langue maternelle (!)… Merci donc à Dipl, le logiciel traducteur…
Cependant la production d’infos ne suffit pas pour vivre… donc la direction a développé rapidement le hors média avec une particularité propre : tout est créé au sein de la rédaction, partagé avec l’équipe pub quand il y a lieu, et l’équipe de Brune Le Gall. Tous les suppléments ainsi créés (comme celui sur les risques dernièrement) sont diffusés sur les mêmes circuits que le journal.
Les conférences thématiques (en français ou en anglais) sont très « anglées » : tout est fait maison de la même façon et toute la rédaction s’en occupe. Les petits-déjeuners sont sous forme de petits formats d’une quinzaine de personnes ; eux-aussi sont très ciblés.
Les Newsletters sont nombreuses, associées à chaque nouvelle homepage. Elle sont gratuites actuellement (100 000 abonnés) et leur taux d’ouverture est important… Là encore on ne privilégie pas
« l’hyperréaction »… Elles sont programmées à 7 h, 13 h et 18 h.
Il y a aussi une News hebdo : celle du jeudi est consacrée à la fiscalité. Il y aura bientôt une News sur les retraites.
Les Newsletters sont de vrais médias à part entière : on peut y faire des annonces et de la publicité.
Ce travail qui implique les chroniqueurs peut aussi se concrétiser sous d’autres formats comme les contenus en marque blanche (à l’image de celui qu’ils viennent de produire pour un grand assureur).

CE QU’IL FAUT RETENIR
Une conférence de rédaction tous les matins 9 h 30 – 10 h 30. On y fait entre autre le choix de la Une.
Un dessinateur emblématique : Kak lauréat d’un concours sur Twitter. Il assiste aux conférences de rédaction et fait plusieurs propositions avant le bouclage du soir.
Une grande proportion des lecteurs de L’Opinion lisent déjà 5 autres titres.
Un lectorat assez parisien et dans certaines capitales européennes.
L’Opinion a été élu en 2018 Meilleur Titre de presse quotidienne lors de la 20ème édition du Grand Prix des Médias CB News, et a obtenu le Grand Prix de la Presse Internationale pour son site internet décerné par l’Association de la Presse Etrangère (APE).

Ce qui nous a plu : un média qui a choisi le travail collaboratif, impliquant tous les acteurs de l’entreprise et particulièrement les journalistes.

Ce qui nous a vraiment plu : le partage et la co-construction…. nous nous sommes donc donné rendez-vous pour une prochaine rencontre IP&C au cœur des médias que nous organiserons avec Anne Bidoli, responsable communication (abidoli@lopinion.fr).

—————————————
À propos de L’Opinion : diffusion 42 000 exemplaires chaque jour (60 % d’abonnés).
800 000 visiteurs uniques (site payant) et 2 millions de vidéos vues par mois.

À propos de Châteauform’City Rio : un hôtel particulier où l’art contemporain est omni-présent.
13 salles de réunion entièrement équipées pouvant accueillir de 4 à 105 participants, un auditorium
de 39 m² ou encore une grande salle de 100 m². Une cour intérieure arborée invite à la pause… le tout à deux enjambées du Parc Monceau.