La Confiance des Français dans les médias • Baromètre Kantar Sofres / La Croix

Publié le 23 janvier 2018 dans la rubrique Actualité du secteur

Le baromètre sur « la confiance des Français dans les médias », réalisé tous les ans par Kantar Sofres pour La Croix, décrit l’évolution du rapport à l’information des Français, ainsi que la perception du traitement des principaux évènements de l’année par les médias.

Les résultats de ce 31ème baromètre traduisent une forte attente des Français en termes de fiabilité de l’information (90% des Français)

Pour neuf Français sur dix, la priorité des médias doit être de transmettre « une information fiable et vérifiée », tandis que 6% des Français attendent un journalisme porteur de solutions, et que seulement 2% souhaitent un journalisme affirmant « un choix partisan ».

LC-20180116-medias-fiable-v2_2_579_579

– La confiance envers les médias traditionnels remonte

La confiance dans les médias, tombée très bas lors du précédent baromètre, progresse plus fortement pour la presse écrite (52% et +8% par rapport à l’an passé) et la télévision (48%, +7% par rapport à 2017). La radio, à laquelle 56% des Français font confiance (+4% par rapport à 2017), reste ainsi pour les Français le média le plus crédible.

En revanche, la confiance vis-à-vis d’Internet continue de chuter (25%, -1% par rapport à 2017) cassant une pente qui paraissait ascendante jusqu’en 2015 (39%).

– Une forte baisse d’intérêt pour l’actualité

62% des Français se disent intéressés par l’actualité, contre 70% en 2016. C’est le niveau le plus bas jamais enregistré depuis la création du baromètre en 1987.

– La défiance est de mise à l’égard d’Internet et des réseaux sociaux, sauf pour les sites d’informations reconnus

Sur les réseaux sociaux, 66% des personnes sondées n’accordent pas leur confiance aux informations provenant d’un « ami », tandis que 45% se défient des informations publiées par un site de presse écrite ou audiovisuelle. Et ils les consultent de plus en plus pour « approfondir » l’actualité (24% contre 11% en 2015).

Ce phénomène touche particulièrement les jeunes, avec 75% des 18-24 ans disant ne pas faire confiance aux publications de leurs contacts, alors qu’ils sont 65% à accorder du crédit à celles des sites d’informations.

Sur Internet, ce sont les sites d’information qui sont en tête des sources préférées  des Français (28%), avec un pic à 47% chez les plus diplômés.

– La télévision reste le média d’information privilégié pour accéder à l’information

48% des Français disent être d’abord informés de l’actualité nationale ou internationale par la télévision, contre 26% par Internet, 17% par la radio et 8% par la presse écrite sur la version papier.

– Malgré leur utilisation intense des réseaux sociaux, les jeunes générations restent méfiantes à l’égard d’Interne

66% des moins de 35 ans se disent méfiants à l’égard d’Internet, contre 54% sur l’ensemble des sondés. Ils sont néanmoins « accros » à Internet pour s’informer (71%).

– Un baromètre marqué par un fort clivage éducatif et social dans l’intérêt pour l’information

Une partie des personnes interrogées reste à l’écart de certains sujets d’actualité, comme l’enquête internationale des « paradise papers » par exemple : 46% des sondés ne voient pas de quoi il s’agit (dont 62% des ouvriers, 61% des sans-diplômes et 53% des moins de 35 ans).

Si les Français utilisent de plus en plus internet pour s’informer, un gros tiers (37%, dont 66% des plus âgés et 82% des moins diplômés) se déclare « sans opinion » lorsqu’on les interroge sur leurs principales sources d’information sur la toile.

– 76% des français estiment que les médias ont bien rendu compte de l’élection présidentielle en France

Ils sont aussi 59% à estimer que les médias ont bien rendu compte des révélations sur les agressions sexuelles faites aux femmes.

– Les Français plébiscitent une éducation aux médias (88% des Français)

Tandis que 88% des Français estiment important d’apprendre à tous les élèves « à rechercher sur Internet des informations vérifiées et à repérer les fausses informations », sept Français sur dix jugent qu’il appartient à l’Education nationale de former tous les élèves à cette éducation aux médias.

– Des journalistes jugés toujours aussi peu indépendants

24% des Français jugent les professionnels des médias perméables aux pressions du pouvoir politique et à celles de l’argent.

> Retrouvez l’intégralité des résultats du sondage
 
*Sondage Kantar-Sofres / Kantar-Média / la Croix réalisé du 4 au 8 janvier 2018. Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) après stratification par région croisée par catégorie d’agglomération.